blague coquine – histoires drôles – humour

Catégorie: | Tags: Non classé

 

Découvrez les meilleures histoires drôles et blagues coquines :


Qu'est qu'il y a de plus dangereux qu'un bouldog qui a chopé le sida ?
Le mec qui lui a refilé.
 


 

Deux types discutent :
- Tu sais que ta femme ne met pas de culotte.
- Qui c'est qui te l'a dit ?
- Mon petit doigt !!!
 


 

Un couple d'artistes de cirque présentait un numéro consistant à projeter la femme en l'air avec un canon… Le numéro marchait bien, jusqu'à ce que la femme fiche le camp avec le dompteur. Le mari déprimait un maximum et les autres artistes tentaient sans succès de le consoler.
- Vous vous rendez compte ! Criait l'homme, jamais je ne retrouverai un femme de ce calibre !
 


 

C'est un vieil homme de 80 ans qui rentre dans une pharmacie.
-"Bonjour, je voudrai du viagra"
Le pharmacien lui demande,
- "Combien en voulez vous?"
- "Ho, seulement la moité d'un!"
- "Vu votre grand âge, il vous faudra plus d'un pour faire plaisir à votre dame!"
- "Mais vous vous trompais jeune homme. C'est que lorsque je vais faire pipi, je veux bander suffisamment pour ne pas arroser mes chaussons !
 


 

Deux belges, se promènent dans un jardin public, quand ils aperçoivent un chien qui est en train de se lécher les couilles. Le premier, rêveur, dit :
- J'aimerais bien pouvoir faire ça…
Le second lui répond :
- Ma foi, je veux bien t'aider et le tenir, mais ce serait plus agréable si vous preniez le temps de vous connaître.
 


 

Quel est le point commun entre un cunilingus et un lapsus ?
Une erreur de langue et vous êtes vite dans la merde…
 


 

Un célèbre comédien a remarqué, dans la rue, une jeune femme, plutôt jolie, qui fait la manche. Il l'aborde et la décide l'accompagner chez lui. Là, ils font l'amour à cinq reprises. Au petit matin, avant qu'elle ne s'en aille, il lui dit :
- Tu mérites une récompense. Tiens : voici deux places d'orchestre pour me voir dans une pièce qui fait courir le Tout-Paris.
- Excusez-moi, dit la jeune femme, mais je suis à bout de ressources et affamée. Si je me résigne à ce genre de chose, c'est pour avoir un peu de pain pour mes enfants.
- Du pain ! grommelle le comédien, mais si tu voulais du pain, il fallait coucher avec un boulanger !

 


 

Trois potes discutent de la façon dont ils s'y prennent pour faire leurs p'tites affaires avec les femmes.

- Moi, dit le premier, je commence par les caresser doucement et tendrement dans le cou, puis je descends le long de la colonne vertébrale en faisant des petits bisous. Elles gueulent, mais tu verrais comme elles gueulent !

- Moi, fait le second, je les embrasse sur le devant, en commençant par la poitrine. Je tripote les nibards, je continue jusqu'au bas. Mais elle gueulent ! Si tu voyais comme elles gueulent !

- C'est autre chose chez moi, dit le dernier. Je les prends, et puis crac : un coup devant, un coup derrière, et je m'essuie dans les rideaux. Elles gueulent, mais elles gueulent !!! 

  

Catégorie:

 

Pas de commentaires