comment choisir son boitier pc ?

Catégorie: | Tags: Non classé

 

Le boîtier est la charpente de l’ordinateur, autour de laquelle sont agencés les différents composants de l’ordinateur. Il constitue l'aspect extérieur de la machine. Il joue aussi un rôle prépondérant dans la performance de l’ordinateur. Avec les milliers d’offres de boîtier sur le marché, il est parfois très difficile de faire le bon choix. Pour vous guider, voici les différents éléments à prendre en compte.

Quel type de boîtier choisir ?

Le boîtier assure des fonctions très diverses. Il protége l’intérieur de l’unité centrale contre toutes sortes d’éléments fâcheux. Il limite aussi les différents rayonnements, en particulier le rayonnement électromagnétique. Il a enfin une fonction d’isolement phonique. Ces différentes fonctions sont assurées efficacement par un bon type de boîtier.

A l’heure actuelle, les boîtiers sont généralement des desktops (bureaux) ou towers (tours). Ces deux types de boîtier sont reconnaissables par leurs dispositions respectives. Autrement dit, les desktops sont disposés horizontalement et surmontés généralement de moniteurs. Par contre, les Tower se disposent sur leur partie la plus restreinte. Ils ont la disposition d’un tour. Outre ces deux types, il existe aussi des boîtiers de taille très réduite comme les Barebone et rack.

Les boîtiers tours possèdent trois déclinaisons à savoir les mini tour, moyen tour et grand tour. Le mini tour est destiné à une utilisation moins intensive. Avec une hauteur de 40 cm, il n’occupe que très peu de place dans la maison. Par contre, il a le désavantage de retenir relativement la chaleur, surtout s’il est utilisé d’une manière soutenue. Il est aussi moins extensible. Pour pouvoir adopter de grosses configurations, le grand tour, avec une hauteur de 70 cm, s’impose. Il a une grande évolutivité avec ses nombreux emplacements internes et externes. Pour une utilisation courante, le boîtier moyen tour est préconisé. Il possède un nombre d’emplacements assez suffisant, ce qui permet d’éviter de remplacer le boîtier à chaque fois qu’un changement s’impose.

Le choix de ces boîtiers qui se distinguent par leur taille et leur disposition, doit tenir compte du format de la carte mère, des cartes d’extension et de périphériques qui vont être installés, c'est-à-dire de la configuration de l’ordinateur.

Choisissez un format adapté à votre carte mère

Pour acheter un boîtier, le critère de norme lié à la taille est très important. La norme et la taille dictent l’évolutivité, l’aération et l’usage possible du boîtier. Ce dernier est dicté par contre par le facteur forme, c'est-à-dire le format de la carte mère qu’il est susceptible d’héberger, les connecteurs et l’agencement. Les boîtiers, qu’ils soient desktop ou tour, se déclinent sous de normes et de tailles très diverses comme les ATX, AT, BTX, MicroATX, FlexATX, MiniITX, SSI MEB …

A l’heure actuelle, c’est la norme ATX qui est la plus courante. Elle est adaptée à presque toutes les configurations, donc à toutes les utilisations. Elle a une taille assez grande permettant une bonne aération et une accessibilité aisée en raison de l’espacement des composants. Les boîtiers ATX vont avec le standard actuel de carte mère, en l’occurrence le format ATX. Ils sont également compatibles avec un grand nombre de formats de carte mère. Les cartes mères plus réduites et les ATX ont communément des points de fixation et de connecteurs de périphérique identiques.

Quant à la norme AT, elle n’est quasiment plus d’usage actuellement. Elle a le désavantage de se réchauffer trop rapidement en raison de sa taille assez réduite et de l’obligation d’un branchement assez dense. Comme l’AT, les autres normes comme le MicroATX ou le MiniITX donnent des boîtiers de taille très réduite. Quant à la norme BTX, elle a été conçue en remplacement de l’ATX. Elle a à peu près les mêmes caractéristiquesque les ATX. Certains ATX sont même convertibles en BTX.


Les autres éléments de choix non négligeables

Afin de procéder à un meilleur choix du boîtier, un certain nombre d’éléments doit être pris en compte. D’abord, le choix du boîtier dépend de son prix. Les boîtiers génériques, de qualité médiocre, coûtent généralement moins de 50 euros. De l’autre côté, ceux de haut de gamme peuvent aller jusqu’à plus de 100 euros. Mais les boîtiers ayant le meilleur rapport qualité–prix sont ceux coûtant entre 50 à 100 euros.

Le prix du boîtier a aussi un rapport sur le bloc d’alimentation qui l’équipe. Par rapport au boîtier nu, il est plus avantageux d’acheter un boîtier avec alimentation. Cette dernière doit toutefois avoir au moins 300 ou 350 W. Ceci pour éviter tout problème de démarrage et de courant à l’ensemble des composants.

Une bonne alimentation permet de supporter des ventilateurs qui assurent à leur tour un bon refroidissement de boîtier. La possibilité de placer des ventilateurs dépend du type et de la taille du boîtier. Autrement dit, un boîtier étendu permet d’installer un maximum de ventilateurs. En plus des ventilateurs, une bonne ventilation est aussi tributaire d’une bonne aération. Celle-ci est garantie par la présence d’au moins une entrée d’air à l’avant et une sortie d’air chaud à l’arrière du boîtier.

Enfin, le dernier élément dont il faut tenir compte avant d’acheter un boîtier, est la matière utilisée pour sa fabrication. Les boîtiers sont principalement faits, soit en acier, soit en aluminium. Les boîtiers en acier sont plus solides. Ils sont aussi beaucoup moins chers et présentent moins de vibration selon leur épaisseur. Ils nécessitent toutefois une bonne ventilation. Par ailleurs, les boîtiers en aluminium sont très légers et retiennent peu la chaleur. Ils sont utilisés pour les boîtiers haut de gamme. Enfin, le plexiglas offre des boîtiers ayant un bon design et une finition impeccable.

d'autre pars, il est fortement déconseillé d’acheter des boîtiers ayant des flancs en plastique. Autrement, éviter les boîtiers avec des parties en plastique trop importantes. Si possible, optez pour ceux faits entièrement de métal.

  

Catégorie:

 

Pas de commentaires