comment trouver les virus sur son profil facebook – nettoyer facebook

Catégorie: | Tags: Non classé

 

A l'instar des 500 millions d'utilisateurs du réseau Facebook, vous cumulez les applications et les liens sans jamais faire le triIdem pour les photos et les statuts qui encombrent votre profil. Si bien qu'au bout de quelques années d'existence, un archéologue du web pourrait retracer votre vie à l'aide de votre profil, de votre mur et des photos laissées sur le fameux site…

Alors pourquoi ne pas faire un petit check-up complet et voir ce qu'il convient de supprimer afin de ne pas laisser tout et n'importe quoi à la disposition de tout le monde ? Pour ce faire, rien de plus simple ! Deux sites (en anglais), très simples d'utilisation s'occupent de scanner votre profil et vous avertissent des failles de sécurité ou des contenus nocifs.

Le premier, Face Infected se propose de détecter tous les virus, applications malveillantes et autres liens défectueux. Il suffit simplement de connecter son profil Facebook depuis le site et de sélectionner les différentes sections à scanner.

Le second, Reppler , ausculte votre profil et met en avant les mauvais contenus et donne une tendance générale du contenu : de positive à négative en passant par neutre. Reppler classe les informations en quatre catégories que l'on pourrait traduire ainsi : "L'impression générale, comment les autres vous perçoivent", "Mon contenu inapproprié", "Mes informations" et "Ma vie privée et les risques de sécurité". De plus, l'application est capable de trouver les mots drogues et alcool, les insultes et la tonalité des posts, pour déterminer si vous êtes d'une nature calme ou colérique… Une application plus qu'utile pour celles qui cherchent du travail et rendent leur profil accessible aux recruteurs. Petit plus, Reppler est capable d'analyser vos posts et de voir si les horaires de publication sont compatibles avec votre présence au boulot !

Seul bémol : autoriser l'accès de ces deux sites à vos informations personnelles Facebook

  

Catégorie:

 

Pas de commentaires