déclarations d’amour à une femme – poeme pour la femme de ma vie

Catégorie: | Tags: Non classé

 

voici quelques beaux poèmes pour déclarer son amour a sa femme :

 

Nos âmes sombres volaient dans le ciel
Le printemps est venu mon hirondelle
Mon dieu qu'il est bon d'être heureux
Nos coeurs au chaud près de ce feu.

Tant de réconfort dans ton doux sourire…
Ta voix, ton corps appellent au plaisir
Ce plaisir intense qui ne s'achète pas
Mais qui se sème et se cultive pas à pas

Imaginer ton visage ivre de bonheur
Après la jouissance de nos deux corps
Eprouver ce sentiment d'amour fusionnel
Le seul qui un instant nous rend éternels

Ma belle, ton être tout entier est gracieux
Tel un diamant pur devant mes yeux
Un sortilège merveilleux nous entoure
Celui là se résume en un mot : Amour

- Didier Colomban -

 


 

Souviens-toi, souviens-toi!
De ces soirs de septembre
lorsque, bercés par le chant des cigales,
la douce mélodie des étoiles,

nous étions l'un contre l'autre blottis…
Nous voulions ce jour là,
construire un univers,
fait d'amour de plaisir et de sérénité.

Souviens-toi des parures féeriques,
que revêtait la nature…
Souviens-toi du firmament,
qui nous plongeait tous deux,
dans les profondes rêveries de la nuit…

Aujourd'hui te voici à mes cotés;
belle comme un rivage ensoleillé d'été,
tes yeux m'offrant la splendeur
d'un ciel étoilé!

Je sais que tu es à moi,
et dans mon coeur,
des voix en choeur,
chantent ton nom.

Et surtout, sache
que m'ôter de toi,
c'est m'ôter de la vie.

- David Albert Kamdem -

 


 

Les jours et les nuits passent.
Tu es là devant moi,
J'étends ma main pour te toucher.
Mais elle rencontre le vide.

Je crie ton nom mais je n'entends que l'écho.
Quand te reverrai-je, ma tendre et douce rose?
Mon coeur s'étire et se fane à cause de ton absence.
Tu as illuminé ma vie l'espace d'un soir.

Tu as suscité l'espoir dans mon coeur.
Et te voilà partie loin, très loin de moi.
Te reverrai-je un jour?
Ma rose, la reine de mes rêves.

Mon amour pour toi n'a pas tari.
Le temps efface les traces même sur les rochers.
Mais tes souvenirs en moi ne s'estompent jamais.
Tu es tellement ancrée dans mon coeur.

Que j'ouvre les yeux et je te vois.
Je ferme les yeux, je te vois.
Mais où es-tu, princesse charmante?
Je t'aime et je t'aimerai encore et toujours.

- Olivier Mukendi -

 


 

Un jour j'ai découvert que ta beauté n'avait pas de pareil,
Tes yeux par leur éclat éblouirent les miens,
La douceur de ta voix enchanta mes oreilles,
Les noeuds de tes cheveux devinrent mes liens.

Je ne m'arrêtais pas à ces beautés sensibles,
Je découvris en toi de plus rares trésors,
J'admirai aussi les beautés invisibles,
Qui rendent ton esprit aussi beau que ton corps.

Ainsi je fis d'aimer l'heureux apprentissage,
Une sensation dont j'aime la douceur.
J'ai toujours dans l'esprit tes yeux et ton visage,
J'ai toujours ton image au milieu de mon coeur.

Depuis que tes yeux allumèrent ma flamme,
Je respire bien moins en moi-même qu'en toi,
L'amour semble avoir pris la place de mon âme,
Et la vie ne serait plus la même s'il n'était plus en moi.

- Natacha Baronchelli -

  

Catégorie:

 

Pas de commentaires