exemple de message de condoléances – textes de condoléances gratuites

Catégorie: | Tags: Non classé

 

Vous venez d'apprendre une disparition et vous souhaitez envoyer vos condoléances à la famille du défunt. Voici plusieurs exemples…

Ma Chère [PRENOM],

C'est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de [PRENOM].
Accepte ce petit mot comme gage de notre affection et de notre soutien dans ces moments difficiles.
Si tu as besoin de nous, sache que nous sommes là.

Affectueusement,

  [PRENOM], [PRENOM] 

 


 

La malheur qui vient vous frapper nous émeut profondement.
Vous êtes tous deux présents dans nos coeurs et dans notre vie depuis très longtemps. Cette nouvelle nous attriste donc au plus profond de nous même.
PRENOM se joint à moi pour vous présenter nos plus sincères condoléances

 


 

Chers…,


C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de votre petit(e) … (Prénom) tant attendu(e).      
Soyez assurés que nous partageons votre peine dans cette cruelle épreuve.      
Nous vous prions de croire à notre profonde sympathie.

 


 

Monsieur et cher ami, je partage votre vive et légitime douleur, sans essayer aucune consolation inutile en de pareils chagrins ; il vous reste encore l’ineffaçable souvenir des vertus et des qualités de toutes sortes de celle qu’une mort cruelle enleva à votre amour et au respect de ceux qui la connaissaient.
Cette perte me fait redoubler d’amitié pour vous, et nous resteront unis plus étroitement que par le passé dans les sentiments dont vous savez, monsieur, la force et la sincérité

 


 

Madame Hadler,


Nous partageons votre peine en ces moments difficiles.
Sachez que Paul par l'exemplarité de sa carrière, nous laisse le souvenir d'un homme intègre, droit avec un grand coeur. 
Il était un collègue apprécié, chaque personne avec qui il a travaillé gardera de lui un souvenir impérissable.

Acceptez nos sincères condoléances.

Pierre Eon

Bon à savoir :

Les condoléances sont à rédiger à la main et peuvent être écrites sur une carte de correspondance.

  

Catégorie:

 

Pas de commentaires