poéme sur le regard : yeux dans les yeux – poésie d’amour – poème dans tes yeux

Catégorie: | Tags: Non classé

 

voici quelques beaux poémes d'amour sur le regard :

 

Tes yeux ont quelque chose de magique,
Une lueur divine, une fleur érotique.
Quand je te vois, tout est rose, même les nuages…
J'embrasse le bonheur sur ton visage!

Tes yeux ont les couleurs du soleil.
Ce sont deux antres de merveilles.
Ton regard est plus beau que le ciel:
C'est un univers immortel.

Sans ton regard doux et flamboyant,
Je ne sais ni où aller ni comment survivre
Car tes yeux me donnent force et raison
Même s'ils m'énivrent.

Si la terre s'écroule, si disparaît le soleil,
Si la mer s'assèche avec toutes ses écailles,
Je saurai refaire l'univers tout entier!
Rien que dans tes yeux, je trouverai les clés.

Je découvre la vraie vie dans tes yeux:
Le goût du paradis et les délices d'être amoureux.

Tes yeux sont les plus purs des diamants.
J'y perçois tes secrets les plus intimes, tes passions.
Je sais quand tu souffres et quand tu as peur.
Je lis dans tes yeux ce que cache ton coeur.

Ton regard est le plus passionnant roman qui soit.
J'y vis aventure, bonheur et espoir.
Tu m'inspires d'innombrables poèmes
Quand au plus profond, je perçois que tu m'aimes.

Tes yeux sont mes richesses les plus chères,
Les pierres les plus précieuses sur terre.
Car je peux enfermer dans ton regard
Tout ce que je n'ose pas te dire de vive voix.

Tes yeux sont les plus beaux yeux du monde.
Quand je les croise, tout s'arrête, même les secondes…
Ton regard est un océan de splendeurs.
J'apprends dans tes yeux ce qu'ignore mon coeur.

Tes yeux sont les étoiles de mes jours.
Ton regard est le soleil de mes nuits.
Tu es le rêve de ma vie.
Tes yeux sont les pétales de l'amour!

- Domoina Ratovozanany -

 


 

Tes yeux d'amour.

Recueil – Poésie d'amour.

Il y a des jours et des jours,
Où le manque de ton amour,
Me fait aller désaltérer,
Dans un de ces lieux enchantés.

C'est à la source de tes yeux,
Que je me désaltère du bleu,
De ton regard si amoureux,
Qui me brûle peu à peu.

Je plonge, plonge et je me noie,
Ivre d'espace, remplie de joie.
Ton regard est un havre de paix,
Un vrai refuge inespéré.

Alors tout en moi, se trouble,
Dans cet océan de bonheur,
Même si je meurs, même si je coule,
Je revivrai là, dans ton coeur.

Marie-Rose.

  

Catégorie:

 

Pas de commentaires