poème : joyeux anniversaire de mariage 20 ans – noce de Porcelaine

Catégorie: | Tags: Non classé

 

Vous faites vous-même vos cartes de voeux et vous manquez d'imagination quand vient le temps d'écrire le poeme d'anniversaire de mariage ?  Eh bien, voici des Poémes "tout prêt" qui vous faciliteront énormément la tâche quand vous serez en panne d'idées  :

 

Pour célébrer vos 20 années ensemble
Vingt années, c'est très vite passé pour de grands amoureux comme vous deux et pour tous ceux qui ont été les témoins privilégiés de votre bonheur.

Heureux Anniversaire!

 


 

NOCES DE PORCELAINE

Et oui, vingt ans déjà que vous êtes mariés
Vingt années, courtes et longues tout à la fois
Si riches d'instants fameux à inventorier
D'expériences diverses et riches souventes fois

Noces de porcelaine, matériaux si prisé
De pureté, à nul autre comparable
Témoignage d'un amour qui vous laisse grisés
Moment privilégié de cette union durable

A l'image de cette très noble vaisselle
Fragile mais solide tout autant, selon l'usage
Ingrédient de cette panacée universelle
L'amour mutuel, composant du mariage

Simple étape dans votre vie maritale
Cet anniversaire, aujourd'hui nous le fêtons
Votre bonheur, radieux, au grand jour s'étale
Et que se poursuive ce merveilleux feuilleton.

 


 

Noces de porcelaine pour ces vingt années,
Opaline irisée, fragile, jamais brisée,
Couple soudé par l'Amour partagé,
Entouré de coeurs pleins d'amitié,
Sous des cieux étoilés ou enneigés.

Des rires, joies, bonheurs autour d'une tablée,
Ensemble que de soirées bien arrosées!…

Pour refaire le monde, mille fois défait,
Offrir à notre imaginaire embué,
Rêves, illusions, château de fée.
Contrariétés pour vous, un plein panier!…
Emporté par la rage de gagner,
Le rêve c'est enfin réalisé…
Avec à vos côté, deux enfants aimés,
Intime famille bien harmonisée.
Nous souhaitons à nos jeune mariés
Eternelle complicité vers leur destiné.

 


 

Noces d'étain
Les années ont fuit dans le sablier du temps
Écoulées par la trace de nos pas d'antan
Où ce grain du hasard échappé de nos montres
Dessinait un chemin, au bout, vers la rencontre.

Mes souvenirs sentent encore ce doux parfum
Frôlant ta chemise vers cette bouche enfin
Qui m'offrait un baiser, langoureux, vanillé
Au rythme de nos deux corps à jamais liés.

Nos esprits s'envolaient de la piste de danse
Dans ce ciel étoilé où brillait l'innocence
Quand tes crocs voraces aspirant à ce « nous »
Marquait son appétit d'un suçon sur mon cou.

Au bord de ton regard se lisait les séquelles
Dévoilant à mi mot dans l'oreille de celle
Ce fragile caché sous l'oeil de l'espérance
Qui me donnait le choix de rattraper ma chance.

Nos vies unies « pour le meilleur et pour le pire »
Soufflées en promesses au creux de nos soupirs
Caressaient le rêve d'aggrandir la famille
Dans le berceau du bonheur né de leurs pupilles.

La route s'est salée par mes larmes versées
Au pied d'un désert de dunes à traverser
Mais tes mains m'ont gardé cette force vitale
Entourant mon âme de ta source cristal.

Ta douleur endormie dans un profond sommeil
Quand ma voix murmurait vers tes sens en éveil
« Tu es mon petit hobbit à moi, je suis ton ogresse à toi »
Simples mots doux qui content encor' notre émoi.

Aujourd'hui nos deux vies ont suivi leur chemin
Assumant tous les coups donnés par ce destin
Dans un nid d'amour où se tissent les je t'aime
Au fil du temps vers les noces de porcelaine.

  

Catégorie:

 

Pas de commentaires