poème : joyeux anniversaire de mariage 30 ans – noce de Perle

Catégorie: | Tags: Non classé

 

Vous faites vous-même vos cartes de voeux et vous manquez d'imagination quand vient le temps d'écrire le poeme d'anniversaire de mariage ?  Eh bien, voici des Poémes "tout prêt" qui vous faciliteront énormément la tâche quand vous serez en panne d'idées  :

 

NOCES DE PERLE

Hé oui trente ans déjà que vous y ajoutez
Des perles sur ce long collier, ce fil de vie
D'une multitude de couleurs en suivi
Au fur et à mesure des étapes rajoutées

Des perles blanches pour les jours ordinaires
Des jaunes pour le soleil des jours de grandes joies
Des noires pour les peines, jours de désarroi
Des oranges pour l'extase des jours subliminaires

Des vertes pour les instants de très grands espoirs
Des bleues clair pour quand le ciel est sans nuage
Des rouges marquant les jours à l'orage
Des roses qui jalonnent tout au long l'histoire

Que cet anniversaire de votre mariage
Soit pour vous, heureux instant inoubliable
Une étape dans votre vie, mémorable
Que votre bonheur dure tel un long métrage

 


 

"prenoms des beau-parents"
Ce poème est pour vous
Afin de vous souhaiter de tout coeur
Un très joyeux anniversaire de mariage
Que d'amour entre vous
Vous êtes formidables
Que de courage
Le travail a toujours fait partie de votre vie
Sans faiblir toujours avancer
Les années passent
Et pourtant sur vous ne laissent
Aucune trace
Vous êtes toujours pareils
Votre jeunesse est éternelle
Et votre amour
30 ans à s'aimer
C'est beau
Vos regards qui se cherchent
Vos sourires
Vos gentillesses
Merci, merci d'être ainsi
Si bons, si gentils
Votre vie ressemble
A un long fleuve tranquille
Reposant et charmant
Le "date d'anniversaire" est un grand jour
Qui couronne votre amour
Et vous apporte
Beaucoup de bonheur
A tous les deux 

 


 

Voici pour vous, Madame, un bel anniversaire,
Car c’est trente ans de calme et de sérénités,
Trente ans de plaisirs purs, trente ans d’amour sincère,
Trente ans de vrai bonheur, ce soir, que vous fêtez.

Celui, dont la puissance et la justice austère
Dispensent les douleurs et les félicités,
A voulu vous compter ces trente ans sur la terre
Par trente printemps vermeils et trente féconds étés.

Oui, les fleurs de la vie ont tressé leur couronne
Autour de votre front sans rides qu’environne
Un doux cercle d’enfants, votre plus cher trésor.

Béni soit le destin qui vous fit tant de joie !
Et que le ciel permette un jour qu’on vous revoie,
Ici dans vingt ans, fêter vos noces d’or.

d'après Louis FRECHETTE

  

Catégorie:

 

Pas de commentaires